DSC00265

Samedi, c'était décoration du sapin. Déjà, cette année, compte tenu du fait qu'on ne sait pas très bien où nous serons autour de Noël, à la maternité ou pas, et que donc il fallait faire le sapin tôt pour en profiter mais que du coup, il serait déplumé le 20 décembre...bref, j'ai cédé à l'appel du faux sapin, celui qu'on monte et qui ne sent que le plastique neuf. Ce qui représente déjà un gros sacrifice concédé à mon sens de la décoration.
En proposant à Poupée Jolie de décorer le sapin, je n'avais pas du tout (et ce, bêtement, je le reconnais bien volontiers) anticipé le résultat.

Quand elle m'a appelé pour me le montrer, les yeux pétillant, j'ai retenu un cri (de surprise, d'effarement, de bon goût offusqué ?!), sa joie et sa fierté faisant tellement plaisir à voir. Et très honnêtement, mes sapins en deux tons sont beaucoup moins drôles et gais que le sien. C'est donc, cette année un sapin d'enfant pour les enfants qui trône fièrement dans notre home sweet home . Et ce petit côté enfantin et pas chichiteux pour deux sous me réjouit. Depuis samedi, mon mari et moi, le regardons avec étonnement et ravissement, car il nous rappelle à quel point les enfants ne voient pas les choses du même oeil que nous, et c'est tant mieux !