DSC02984                                            C'est le début d'une grande histoire qui a commencé à Noël, lorsque j'ai déballé mon sac S.V. Les sacs et moi, c'est la passion depuis que je suis petite fille. Je les collectionne, j'en change régulièrement (sinon, ça ne sert à rien d'en avoir plusieurs). C'est à peu près la seule chose que je sache acheter rapidement, sur un coup de coeur, sans jamais me tromper et sans jamais être déçue. Et il y a toujours un sac sur ma liste de Noël...Cette année, j'avais émis le souhait d'un sac gris (pas trop clair, pas trop foncé...). Et alors, là, je dois dire que je n'ai pas été déçue, il est d'un gris parfait, il a du style et je ne le quitte plus. Je préfère plutôt les sacs portés main que bandoulière, c'est plus féminin, ça fait moins mal aux épaules (quand on ne sait pas voyager léger). Sauf que, avec un petit bout de 2 ans, le porté main, tout de suite, c'est moins pratique quand on va acheter le pain. Mais mon S.V., il est bi. Soit je le porte au coude, en shopping bag soit je le mets en bandoulière et c'est quand même la classe, parce que le cuir est ultra souple, qu'il a cette forme un peu 80' de sac de danse (qu'on avait nous même à 14 ans, mais en nylon, mais en rose dragée...) qui fait que lorsque je le porte, ma démarche s'assouplit et s'allonge et que je me prends (un petit peu seulement) pour une héroïne de Fame...Alors Stéphane, merci et à bientôt.